Ouvrir le menu
cryptoneet
Le fondateur de Cardano critique le président américain : "Il essaie de tuer..."

Le fondateur de Cardano critique le président américain : "Il essaie de tuer..."

splitter
Richard "Ororys"Ric
par Richard "Ororys"Article publié le 11 mai 2024

Le fondateur de Cardano, Charles Hoskinson, s'en est pris au président des États-Unis Joe Biden, affirmant qu'il fait un effort concerté pour mettre fin à l'industrie des cryptomonnaies aux États-Unis.

Le fondateur de Cardano critique le président américain : "Il essaie de tuer..."
crypto

Le président Joe Biden s'efforce de « mettre fin aux cryptomonnaies », déclare le fondateur de Cardano

Dans une vidéo publiée le 9 mai sur X, Charles Hoskinson a déclaré qu'il était « clair et net » que l'administration Biden faisait de son mieux pour « détruire l'industrie américaine des cryptomonnaies ».

Il a déclaré qu'au cours des dernières années, le gouvernement américain avait « nui à l'industrie [des cryptomonnaies] de toutes les manières possibles ». Il a souligné plusieurs exemples, comme les difficultés rencontrées pour accéder aux comptes bancaires par les entreprises de cryptomonnaies, la politique de la Securities and Exchange Commission (SEC) de réglementation par l'application , et plus récemment des « obstructions » des interférences de la Maison Blanche dans le processus législatif qui auraient entravé le développement de cette industrie.

Hoskinson a également annoncé : « Un vote pour Biden est un vote contre l'industrie américaine des cryptomonnaies ».

Il faut savoir que les remarques de Hoksinson sont intervenues après une annonce du bureau du président Biden. Ce dernier a affirmé qu’il mettrait son veto à toute loi cherchant à supprimer les directives de la SEC dissuadant les banques de garder des crypto-actifs en dépôt.

D’ailleurs, le 8 mai, la Maison Blanche a exprimé une forte opposition à l’égard des députés qui ont voté en faveur d’une résolution visant à révoquer la loi SAB 121 (réglementation des actifs numériques aux États-Unis). Cette opposition s’appuie sur le fait que l'annulation du SAB 121 entraverait la capacité de la SEC à « protéger les investisseurs sur les marchés des crypto-actifs et à sauvegarder le système financier dans son ensemble ».

En outre, M. Hoskinson a reproché à la SEC de s'appuyer sur une législation obsolète qui, selon lui, ne devrait pas s'appliquer aux classes d'actifs nouvelles et émergentes. Il a souligné que « le Securities Exchange Act, adopté en 1933, est dépassé et inadapté pour réguler des actifs qui ont émergé près de 90 ans plus tard. Il considère cette approche comme absurde ».

En plus de cela, il a cité la Suisse, Singapour et Dubaï comme des exemples de juridictions qui ont su attirer les entreprises de cryptomonnaies. Il estime que ces pays ont bénéficié de millions de dollars d’investissements de 3 000 entreprises qui « auraient pu être basées aux États-Unis si la politique américaine en matière de cryptomonnaies avait été plus favorable. »

Il est important de mentionner que sur Twitter, un utilisateur a contesté les affirmations de M. Hoskinson concernant M. Biden. Ce dernier a affirmé que l'administration précédente du président Donald Trump n'avait pas non plus été très ouverte aux cryptomonnaies.

M. Hoskinson n'a pas mâché ses mots en réponse, précisant que cette position était « complètement erronée » : « L'administration [Trump] avait ses problèmes, mais elle a surtout ignoré notre industrie. En revanche, l’administration Biden a entrepris une démarche délibérée pour nuire à l’industrie des cryptomonnaies. »

En avril, on a rapporté que l'administration Biden avait demandé au Congrès de cibler l'industrie minière américaine du bitcoin, citant la Chine comme un exemple à suivre pour les États-Unis.

crypto

Mon aventure dans les cryptomonnaies commence au début du bull-run 2021. Je me suis d’abord renseigné sur la technologie blockchain, Bitcoin et Ethereum, par simple curiosité. J’ai rapidement été séduit par l’idéal porté par BTC, et j’ai alors décidé d’investir. Par la suite, je me suis intéressé aux NFTs à travers plusieurs écosystèmes, dont Ethereum, Solana, ou encore Avalanche. La technologie développée par Avalanche m’a convaincu, et j’ai alors décidé de passer de simple investisseur à entrepreneur, en créant mon propre projet NFT.

J’ai toujours aimé écrire et transmettre mes connaissances. J’ai commencé par le faire auprès de ma petite communauté sur Twitter, avec laquelle je partageais mes analyses et mes avis. Aujourd’hui, j’ai l’opportunité d’allier mes deux passions, que sont l’écriture et le web3, en tant que rédacteur pour CryptoNeet. N’hésitez pas à me retrouver sur X/twitter.

splitter